Émile-Cohl : la grande école du dessin de Lyon

Il existe des dizaines d’écoles d’art en France. Mais, en termes de formations dans le domaine de la BD, du jeu vidéo ou du dessin animé, certains établissements se distinguent de la concurrence. C’est le cas de l’école Émile-Cohl, située à Lyon.

Une école d’art à Lyon

L’école privée Émile-Cohl a été fondée à Lyon en 1984 par Philippe Rivière, écrivain et réalisateur de documentaires. L’école porte le nom d’un dessinateur : Émile Cohl (1857-1938). Également photographe, illustrateur, caricaturiste et artiste peintre, Émile Cohl est l’un des pionniers du dessin animé en France. À son ouverture, l’école de dessin était située dans le 7e arrondissement de Lyon, dans des ateliers réaménagés. Dix ans plus tard, l’école déménage dans le 3e arrondissement. Elle prend place dans les locaux d’une ancienne usine du quartier de la Part-Dieu. En 2016, l’école Émile-Cohl s’installe sur un ancien site industriel, toujours à Lyon 3e. Elle compte environ 850 étudiants et 140 enseignants.

École Émile-Cohl : les formations

L’école dispense plusieurs formations dans le domaine du dessin : jeu vidéo, cinéma d’animation, illustration, bande dessinée, infographie 2D 3D.

  • Une formation préparatoire d’1 an en dessin pour préparer les élèves aux formations des grandes écoles de dessin. Elle est disponible pour les élèves étrangers souhaitant apprendre le français.
  • Un diplôme visé de dessinateur praticien en 3 ans (titre de niveau 6) pour maîtriser les fondamentaux du dessin narratif et de représentation (BD, illustration, animation). Ce titre figure au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).
  • Une certification professionnelle de dessinateur 3D en 3 ans (titre de niveau 6), titre figurant au RNCP.
  • Trois spécialisations en 2 ans après un titre de niveau 6 : édition multimédia, jeu vidéo et cinéma d’animation.
  • Un diplôme universitaire d’Anthropologie et Image numérique (DUAIN) en 2 ans.
  • Une formation professionnalisante en storyboard et layout de 2 ans.
  • Des formations en cours du soir.
  • Des formations professionnelles courtes (35 heures sur 5 jours) pour tous publics : dessin académique, peinture, décors sous Photoshop, etc.

Les locaux de l’école

Depuis 2016, Émile-Cohl occupe les anciens locaux de Renault Véhicules Industriels, avenue Lacassagne. Elle est au cœur du Campus PROfessionnel Lyon/Auvergne Rhône-Alpes, qui abrite aussi la SEPR (Société d’enseignement professionnel du Rhône). L’école d’art dispose d’une surface de 8 000 m2 qui comprend notamment :

  • 19 ateliers de dessin ;
  • 2 salles de sculpture ;
  • 7 laboratoires informatiques ;
  • 1 amphithéâtre de 72 postes informatiques ;
  • 1 bibliothèque ;
  • 1 hall d’exposition.

Emile Cohl

Émile-Cohl à Angoulême

En 2021, l’école Émile-Cohl a ouvert un établissement à Angoulême. Rejoignant le pôle image Magelis, elle propose une formation en 2 ans spécialisée en cinéma d’animation : Dessinateur de storyboard et de layout. Angoulême devient alors le deuxième pôle du cinéma d’animation français après Paris.

Comment entrer à Émile-Cohl ?

Les conditions d’admission dépendent de la formation visée. Pour la prépa dessin, il est nécessaire de présenter un dossier artistique et de passer un entretien de motivation. Pour les formations de dessinateur praticien et dessinateur 3D, la demande se fait sur ParcourSup, avec présentation d’un dossier artistique. Pour les années de spécialisation, il faut être titulaire d’un diplôme bac+3 artistique reconnu, validé ou en cours de validation. Il faut également présenter un dossier artistique et passer un entretien. Si le candidat est admissible à l’issue de l’entretien, il passe une épreuve de dessin puis un entretien de motivation.

L’école Émile-Cohl jouit d’une solide réputation dans le milieu artistique. Elle peut être une excellente alternative pour les étudiants du sud de la France qui ne souhaitent pas s’inscrire dans une école parisienne. La formation coûte plusieurs milliers d’euros par an. Toutefois, l’école a mis en place la Fondation Graphein, qui vient en aide aux étudiants issus de milieux modestes.